BLOG

Margaux Tourisme lance son blog ! Il fallait au moins ça pour vous rapporter ligne après ligne toute la splendeur des territoires médocains entre châteaux, estuaires et autres douceurs… Découvrez nos articles.

  • HOMMAGE À LA NATURE MEDOCAINE

    Qui dit authenticité dit nature. Et qui dit nature, dit Margaux… dans un bref article, arrêtons-nous quelques instants, et, le temps d’une escale, rendons hommage aux lieux et espaces qui composent le nuage d’endroits somptueux de Margaux et ses environs. Faire un choix nous est ici difficile. Impossible de mentionner et de regarder en direction de toutes ces pépites, tous ces coins de caractère qui pourtant mériteraient qu’on s’y attarde. Le Médoc est riche de nature. Zones humides, marais, dunes, lacs, forêts, ports, estuaire… nous aurions fort à faire si nous devions dans cet article tous vous les répertorier ! Pas de panique, ils sont en grande partie référencés sur le site Margaux Tourisme… Impossible néanmoins de vous parler de la nature médocaine sans mentionner le port d’Issan. Autrefois, il servait d’embarcadère pour les barriques des châteaux à ses alentours. Aujourd’hui, il est le refuge de quelques pêcheurs et un incontournable pour les amoureux de la région ! Sa vue sur l’estuaire de la Gironde est royale, le calme et le silence qu’il propose sont d’or… Le temps d’une échappée fugace, il pourrait bien ouvrir à une certaine forme de plénitude. Nous, on adhère… À moins que l’on préfère vagabonder au gré des vents en VTT le long des boucles de Margaux, découvrant au passage toute l’étendue et la beauté de ses paysages naturels : dans ce cas, la boucle des Palombes, des Châteaux de Margaux, des Pins ou la Route de l’Estuaire sont tout indiqués… des kilomètres qui s’avalent sans faim et où l’effort fourni en vaut la peine, voilà de quoi il s’agit ici ! Les balades fluviales permettent également de se pencher, sous un autre angle, sur les lieux d’exceptions médocains. Avec ses 75 kilomètres de long, l’Estuaire du Médoc est le plus vaste estuaire d’Europe occidentale… vous vous doutez bien […]

  • HÉBERGEMENT ATYPIQUE

    DISSEMBLER
    « Ne pas être semblable aux autres ». S’il fallait résumer l’expérience Margaux en un unique mot, voici probablement celui que nous utiliserions : dissembler. Proposer des moments de vie, des instants privilégiés qu’on ne peut retrouver nulle part ailleurs, voilà le propre de Margaux et de la nature qui l’auréole ! Si année après année le nombre de touristes augmente dans le Médoc, voilà tout indiquée l’explication du phénomène. La différence ! C’est bien de cela dont il s’agit au fil de la Route des Vins Margaux Tourisme.

    À destination d’exception, hébergements d’exception. Pas question que votre logis à Margaux vous rappelle le quotidien. Pas question non plus qu’il soit similaire à ce qui se fait déjà. Non, prendre la destination de Margaux, c’est en vivre l’expérience jusqu’au bout… y compris pour se ressourcer ! Voilà pourquoi ses logements sont si exceptionnels : parce qu’ils ne ressemblent à aucun autre sans pour autant rompre avec l’authenticité médocaine ! On pourrait, un à un, vous décrire les hébergements qui composent l’univers de Margaux… On pourrait, ligne après ligne, page après page, les dépeindre… On a décidé aujourd’hui de se contenir, et de seulement vous parler du Château du Tertre, de la Cabane des Chênes et du Moulin Margaux. Vous commencez déjà à voir où l’on veut en venir ! Vous avez l’habitude vous de la vie de château ? Pas nous ! Un lieu à l’histoire millénaire étalé sur 52 hectares, ça éveille votre curiosité ? Car c’est de cela dont il s’agit avec le Château du Tertre ! Par chance, y résider est possible et profiter de son architecture délicate, de ses vignes immémoriales, est à présent possible. Si vous préférez être en harmonie avec la nature, la Cabane des Chênes, à Arsac, est également un choix à considérer… suspendue à quelques mètres de haut, on se plaît à rêvasser en surplombant la […]

  • OENOTOURISME & DÉGUSTATION

    LE MOT JUSTE
    Au fil des lignes, nous vous dépeignions sur le site notre conception de l’œnotourisme… Nous établissions le fait suivant : se limiter à sa seule et stricte définition serait passer à côté de bon nombre de ses aspects. Conclusion : prenons notre temps. Posons-nous, et, à nouveau, réfléchissons quelques instants et ressortons notre bon vieux Petit Robert. Il nous décrit alors l’œnotourisme comme l’activité touristique dédiée à la découverte de la vigne, du vin et leur terroir. Et si, finalement, les trois étaient liés ? Peut-on vraiment découvrir le vin si on n’en connaît pas la vigne ? Peut-on se targuer de connaître la vigne si on n’en a pas goûté le vin ? Nous, on pense que non… L’œnotourisme en est le mélange équilibré !

    Nous avançons. Si un des composants venait à manquer, le tout s’écroulerait et ne ferait plus sens. Heureux hasard, Margaux les cumule tous les trois ! Forcément, on aurait du mal à penser que ce soit fortuit… Faisons un bref retour sur trois incontournables Margaux Tourisme : les châteaux Margaux, Lamothe Bergeron et Marquis d’Alesme Beker… Trois lieux qui portent à bout de bras et au fil des millésimes toute l’histoire de leur terroir. Lamothe-Bergeron est une référence du Haut-Médoc depuis le 19ème siècle, Margaux trouve racine dans le 17ème, là où Marquis d’Alesme Beker est un des tout premiers châteaux viticoles à jamais avoir été créés, au 16ème. Trois lieux d’exceptions, trois lieux au terroirs centenaires : on retrouve la première variable de notre équation ! À leur manière, ces trois lieux écrivent l’histoire et la réputation de Margaux. Au fil des siècles, ce sont de grands vins qui sont élaborés en ces places fortes, sous l’impulsion de propriétaires insufflant à leurs millésimes toute la passion qu’ils portent. La vigne, quant à elle, aura suffisamment gagné en maturité au fil des […]