GOLF EN MEDOC

De vastes étendues vertes vallonées, des individus en polo-short, de longs assemblages de fer en guise d’ustensiles, des balles et autant de trous… Vous l’aurez compris, aujourd’hui, nous parlons golf ! Au programme du jour, trous en un, au pire albatros, approches millimétrées mais surtout, surtout, une bonne touche de Médoc. Margaux capitale du golf ? Et pourquoi pas !
DE PIEDS DE VIGNES A CLUB DE GOLF…
Il n’y a qu’un pas ! Croyez-nous sur parole, on connaît par cœur le Médoc… et si un vent de scepticisme venait à vous traverser, nous vous donnons rendez-vous au Golf du Médoc au Pian-Médoc ! Un large vert domaine sur les terres prestigieuses du vignoble médocain : si le cadre pourrait sembler idyllique pour les amateurs de la discipline, il existe pourtant bien. Et les meilleurs joueurs du monde viennent s’y frotter ! Les Etats-Unis ont Tiger Woods, nous, à Margaux, avons Emma Grechi. Qu’ont-ils en commun ? L’amour de la discipline, la passion pour le geste et le regard tourné vers la performance. Vous ne pourrez pas dire d’ici quelques années qu’on ne vous a pas prévenu ! Le Médoc se fait théâtre de l’excellence à tous les niveaux, que ce soit à la vigne ou sur le green ! Dans un cadre comme coupé du temps, une nature imposante vous pousse à vous dépasser et, jour après jour, à devenir meilleur. Tous les champions ont leur cadre de référence, leur lieu privilégié d’entraînement. Si le tournoi de Bâle est si cher à Roger Federer, ce n’est pas pour les points ATP qu’il rapporte, mais bien parce qu’il porte une part de lui : celle qui l’a forgée. Il ne serait pas alors surprenant que dans le futur, un cadre comme celui de Margaux soit propice à propulser des champions de la même envergure. Entre tracés techniques et vues spectaculaires, novices et professionnels se régalent autour de la même passion. Et si, permettez-nous le parallèle, nous pouvions faire le lien entre golf et culture de la vigne, et ainsi pourquoi la discipline s’inscrit aussi bien en région Médoc ? Après tout, dans les deux situations, il est question de pratique, de gain en caractère année après année, de finesse, de maîtrise et de talent. La recherche permanente du meilleur coup, la volonté de se dépasser, de se challenger, de cultiver l’excellence : voilà sûrement le plus grand point commun entre le golfeur et le vigneron. Et quel plus grand point commun que la volonté qui les anime ? Si les paramètres de progrès, les outils et les disciplines diffèrent, le cadre est le même : bienvenue dans le Médoc ! Alors peut-être ne nous avançons nous pas tant que ça avec ce parallèle et peut-être que si sport et vigne peuvent être si rapprochés, c’est par la réunion des conditions extraordinaires apportées par la région que nous n’avons pas fini de célébrer ! Mais nous nous égarons, après tout, il n’était au départ question que de golf. Ecoutez, le mieux, c’est que vous veniez constater tout ça par vous-même. On se donne rendez-vous ? Travaillez votre swing, préparez vos clubs, évitez de finir dans le bunker et tout se passera bien !